le Repos à Simféropol. La Crimée  
HOME • LES RAPPELS КЛрЂРК+- •  LA RECHERCHE RU BY UA EN DE FR ES    
le repos à Simféropol
  • les Saisons et le public
  • le Transport, le logement
  • le Lien, les communications, les médias
  • Bancaire des services
  • la Nature et les réserves naturelles
  • Simféropol, les alentours
  • la poutre Froide – Bakla
  • Nikolaevka – Littoral
  • la vallée Salgirsky
  • Chatyr-dag et ses cavernes
  • les cavernes Rouges
  • la Maisonnette crépie d'argile - Balanovo
  • les Théâtres, les salles de concerts
  • les Night-clubs
  • les Marchés, les magasins
  • l'Industrie vinicole
  • le Tourisme en montagne
  • la Chasse et la pêche
  • les Rochers et les cavernes
  • la bicyclette De montagnes
  • le tourisme D'instruction
  • les Conseils aux autotouristes
  • la Carte de Simféropol
  • la Carte de Simféropol
  •  
    les sanatoriums de Simféropol
  • l'Hôtel ' l'Ingénieur électricien '
  • l'hôtel Privé ' la Fortune '
  • le Pensionnat ' le Bolchevik '
  • le Pensionnat ' l'Émeraude '
  • le Pensionnat ' Radieux '
  • le Pensionnat ' Metallist '
  • le Pensionnat ' le Polymère '
  • le Pensionnat ' Solaire '
  • le Pensionnat ' l'Ingénieur électricien '
  • la Base du repos ' le Monteur '
  • la Base du repos ' le Régleur '
  • la Base du repos ' Du sud '
  • la Base du repos ' l'Hellade '
  • la Base du repos ' l'Avant-garde '
  •  
    d'autres tours








  •  
    la carte
    ru - en - by - ua - de - fr - es
     
    $, le temps à Simféropol

     

    Chatyr-dag et ses cavernes, le col Angarsky

    Jajla Chatyr-dag se trouve par les terres de la réserve naturelle De Crimée, la partie au sud de la région De Simféropol, la partie au nord d'une Grande Aloushta. Le massif montagneux le plus populaire de la Crimée, les contours rappelle la tente immense vue avec bol'shej de la partie de la péninsule. Le classique polonais A.Mitskevich lui a consacré très emphatique et, en même temps, le sonnet exact selon les détails géographiques. Être plus proche des cieux on peut selon les chemins de montagnes, le plus simple – la montée du col Angarsky, mais il est plus facile de venir de la ligne de trolleybus près de s De marbre selon la chaussée avec l'index "Sur la caverne De marbre".

    Le sommet Occidental du piques l'Eklizi-ressac, le cap D'église a la hauteur 1527 m, sixième selon la signification dans la Crimée. Oriental – le hangar-ressac considérablement plus bas. Près de son pied commence la ligne de ski alpin avec deux tours bugel'nogo de l'ascenseur. On côte à côte construit les descentes de traîneau. De près du col Angarsky il y a une station météorologique, le parking, le louage, le bar et vagonchiki pour la nuitée.

    Les Couches profondes du massif montagneux renferment de nombreuses cavernes, les plus beau d'eux - la caverne De marbre et Emine-bair-hosar sont équipés pour les touristes. Ils se trouvent sur le plateau Inférieur, il y a côte à côte des maisonnettes confortables, mais à l'hiver les lignes de ski alpin avec les ascenseurs et le louage de l'équipement travaillent. Par le chemin aux cavernes sur le cordon de Krinichka on arrange les volières pour les animaux de la réserve naturelle De Crimée : des sangliers, les cerfs et les autres. On peut pêcher pour le paiement sur l'étang pittoresque.

    Depuis peu le village De marbre avait encore un objet touristique – le parc des Oiseaux.

    Sosnovka - l'Eklizi-ressac – le col Angarsky (l'itinéraire traditionnel du "jour férié")

    Sosnovka, dans le passé l'établissement indépendant, comprend quelques maisonnettes et le refuge de saison de la base touristique de "Tavrija".

    Le segment De trois kilomètres de la ligne de trolleybus de s de Pereval'noe à Sosnovka - comme tâchaient les constructeurs sprjamit' de lui est copie exactement le lit tortueux de la rivière de montagnes de l'Angara. Sa vallée est serrée par les pentes escarpées de Chatyr-daga de l'ouest, et les hauteurs Kyzyl-Kaja et le Bal-kaja à l'est de la ligne.

    À VI s. J.C. Pour la protection des ports délicats sud (Aluston, Partenit, Gorzuvity) des nomades combatifs de la Crimée située au pied du massif et plate, les cols et les passages de montagnes dans une Principale chaîne étaient barrés par les murs en pierre. Les traces des constructions semblables sont trouvées les archéologues non sur le col, mais dans le secteur difficile de la gorge - est un peu plus bas que l'embouchure à l'Angara son affluence droite du Kurljuk-sou. Là, où la vallée fait rapide kolenoobraznyj le tournant, mais la ligne et la rivière sont serrée l'un à l'autre, autrefois et il y avait un mur en pierre fermant la voie aux nomades sur la Côte méridionale de la Crimée. Il y avait d'ici un nom de la vergue l'Angara qu'à la traduction du turc la gorge, la fente, le défilé "signifie".

    De l'arrêt nous passerons "Sosnovka" selon la passerelle via l'Angara vers le refuge touristique "Sosnovka". Au temps de l'Union Soviétique c'était un des refuges touristiques les plus populaires dans la Crimée de montagnes, commençaient d'ici les itinéraires sur Chatyr-Dag, Dolgorukovsky jajlu, les massifs de Demerdzhi et Karabi. Du bivouac nous roulerons dans la vallée de la gauche affluence avec le ruisseau anonyme. Le long du lit sur les bords il y a des terrasses falciformes avec kostrishchami au centre - les places préférées du repos des touristes et les hôtes.

    Le Chemin, en répétant les replis du lit, se lie bientôt avec le chemin aplani sur une gauche pente de la poutre. Les pentes orientales de Chatyr-Daga sont couvertes dubovo-grabovymi des bois, parfois il y a des érables et les tilleuls.

    La montée Monotone est interrompue par l'enfourchure triple : la branche droite du chemin conduit à la poutre; gauche - en bas. Notre chemin - moyen - va selon l'axe de la ligne de partage des eaux parmi une haute chênaie. Il y a une clairière et sur la surface culminante de la ligne de partage des eaux, il est recommandé de faire ici la halte avant la montée prochaine.

    Ayant passé la clairière, nous sortons sur la pente pierreuse, selon qui dure le chemin. Les touristes appellent ce chemin la telle couleur "rouge" à celle-ci donnent multicolore, avec la nuance rougeâtre mramorovidnye les calcaires. Il y a une impression, comme si ont déposé ici et entassaient le gravillon, mais l'ont oublié de damer. En fait, les touristes, en se levant selon le chemin, concassent par les pieds les fragments du calcaire, et le chemin "déménage" graduellement en bas.

    Près du tour en pierre (le remblai conique des pierres créé par les touristes pour la meilleure orientation pour ne pas perdre le chemin dans le brouillard ou au temps neigeux) au bout des plateaux urochishcha nous ferons Kurt-bair la halte et nous jouirons de l'aspect s'ouvrant sur l'est et le sud-est. L'aspect prenant particulièrement s'ouvre par un automne, quand la surface des montagnes est couverte des bois multicolores et rappelle non cela se sont couverts des algues au fond de l'océan, non cela le tapis immense magique. On passe en revue d'ici la grande partie de la vallée Angarsky, le col Angarsky, l'échine de Tyrke, Dolgorukovsky jajla et le massif de Demerdzhi.

    S'étant reposé, nous continuons la voie. Le chemin promarkirovana par les groupes souvent disposés des pierres - les tours, longe la ligne brisée des ruptures. Le dernier tour est établi sur le point culminant de la montée, i.e. déjà sur le plateau inférieur Chatyr-Dag. On voit Non loin quelques bâtiments enclos de l'enceinte. On côte à côte dispose la source est un seul sur Chatyr-Dage la source karstique, qui sort directement sur plateau, autre - sur les pentes. Il est recommandé d'assouvir Ici la soif, et faire provision de l'eau avec lui-même, car la source suivante se trouvera sur notre voie dans quelques heures, déjà sur la descente vers le col Angarsky.

    Probablement, chez chacun apparaîtra la question : "que cela pour les structures sur le sommet de la montagne ? Pour quoi et de qui il est destiné ?" Connu parmi les touristes " le Point " est une ancienne partie militaire des troupes de la liaison cosmique. L'activité principale de cette partie militaire était la transmission et l'accueil des coordonnées données et spatiales du compagnon. Maintenant s'installe ici le refuge touristique de la société de Simféropol "Onyx-tour". Dans le refuge peuvent s'installer près de 50 touristes dans les pièces jusqu'à 4-12 la personne, ainsi que l'on peut mettre les tentes sur le territoire du refuge. Il y a Ici toutes des conditions pour la vie "confortable" dans la montagne : l'eau froide et chaude, une grande cuisine, la salle de cheminée, un petit magasin et une société toujours intéressante : les touristes et speleologi de différentes villes de l'Ukraine et la Russie.

    On peut déjà bien examiner D'ici cette montagne de Chatyr-Dag énigmatique. Que particulier dans cette montagne, qu'elle a mérité un tel amour et la popularité parmi les touristes ?

    Dans la chaîne des montagnes de Chatyr-Dag De Crimée occupe sredinnoe la position, de tous les côtés il est séparé des voisins et est rapproché sur 10 km vers le nord de la ligne principale de la Principale chaîne des montagnes De Crimée. Le massif est limité par deux passages profonds - bogazami par (les cols) - sur le sud-ouest de Kebit-bogaz entre lui et Babugan-jajloj, sur le nord-est – le hangar-Bogaz divise Chatyr-Dag et Demerdzhi.

    Chatyr-Dag tendront meridianal'no presque sur 10 km à la largeur de l'ouest sur l'est jusqu'à 5 km. Sa place avec toutes les pentes et les contreforts fait 46,5 km 2 .

    Chatyrdagsky jajla s'installe sur de différentes marques absolues, deux degrés - le plateau inférieur et supérieur mettent en relief.

    Inférieur occupe une grande place du massif et est aux hauteurs 900-1000 m au-dessus du niveau de la mer. Plateau supérieur est séparé d'inférieur par la pente escarpée et est en moyenne à la hauteur de 1300 m au-dessus du niveau de la mer. On dispose Ici le point culminant de Chatyr-Daga – l'Eklizi-ressac (le cap D'église), la hauteur 1527 m, mais sur opposé d'elle de l'extrémité du plateau il y a un sommet le hangar-ressac (1459.

    Mais tout de même qu'à Chatyr-Dage particulier et attirant ?

    Premièrement, le contraste des paysages, le microclimat, le remplacement fréquent des divers paysages, l'abondance des points circulaires de l'aperçu.

    Deuxièmement, les murs verticaux calcaires limitant plateau supérieur de l'est et l'ouest, servent skalodromami - places des entraînements des alpinistes et rochassiers. De nombreuses cavernes, les mines profondes et les puits attirent ici speleologov; les pentes et plateau en hiver est utilisé largement pour le ski et snoubordinga.

    Eh bien, et certes, les légendes et les légendes ont fait cette montagne par l'objet populaire du tourisme de piéton.

    Nous Reviendrons à notre itinéraire. Devant une ancienne partie militaire, par le chemin d'asphalte, dans la direction du sud nous avançons vers l'Eklizi-ressac. On la voit parfaitement bien de n'importe quelle place sur plateau, c'est pourquoi il est simplement impossible de se tromper. Seul qu'il faut retenir à tous les touristes - il vaut mieux marcher par les chemins pratiqués et les chemins, et ne pas s'écarter est fort d'eux, car les procès karstoobrazovanija sur Chatyr-Dage sont toujours actifs, et les touristes absentés de côté risquent d'échouer à quelque puits ou la mine. En passant à nous se trouveront les cavernes et les puits, leur conduit de petits sentiers voici plus intéressants d'eux :

    le puits Sans fond (Topsjus-Hosar), la profondeur 195 m, le diamètre de l'entonnoir de 90 m la quantité Immense des histoires terribles inventées et présentes. En commençant des croyances tatares sur ce que notamment il y a ici des portes au monde d'outre-tombe, en finissant les récits speleologov sur ce qu'au fond du puits, où est toute l'année la neige, les souris transparentes, près de qui à travers la peau sont visibles les vaisseaux sanguins et les organismes intérieurs habitent.

    la Marche par le cheval , la profondeur 213м - si jeter là-bas la pierre, le son sera dénoncé très longtemps; directement l'entrée à la caverne a un morceau immense de calcite - ses brillant gris perle et rose kristalliki sont eus toutes les couleurs de l'arc-en-ciel au soleil.

    Pierreux (Keshmende-Tjuzjunde-Hosar) - le puits, la profondeur 10 m, du côté du Sud est l'entrée souterraine, mais avec du nord - une petite caverne.

    Notre chemin s'approche des parterres de coupe Chatyrdagsky jajly, on peut faire ici la halte de courte durée, examiner la carte, un peu "casser une croûte" (s'il y a un désir). Sur plateau prédominent les bois de hêtre, ils sont beaux, ombragés et frais, sont examinés bien, à eux tu te sens facilement et librement.

    Dans la partie boisée jajly il y a aussi une multitude de cavernes, et chacun d'eux est unique à sa guise. À droite du sentier vous remarquerez absolument l'entrée à le puits Neigeux . On peut descendre là-bas seulement avec l'équipement spécial. Cette caverne est intéressante qu'à la fin de XIX - le début des XX siècles les habitants des villages au pied de Chatyr-Daga recevaient le revenu grâce à cette caverne. Le fait est que la neige et la glace dans cette caverne est toute l'année, mais sur le bord Du sud de la Crimée, au plus fort de la saison de station thermale la glace s'appréciait au poids d'or : les glaces, les desserts, la conservation des produits (morozil'nikov alors n'était pas encore). Les habitants du lieu entreprenants sur les cordes descendaient au puits, coupaient la glace sur les morceaux, enveloppaient dans les peaux de mouton et sur les chars transportaient vendre sur le col Angarsky.

    Nous Sortons du bois et nous continuons à nous lever vers le point culminant de Chatyr-Daga. Autrefois l'eklizi-ressac nommaient le cap D'église, ayant joint grec "ekliz" (l'église) et turc "le ressac" (cap). Il y a une légende que plus tôt sur le sommet il y avait une église grecque, où les Grecs de toute la Crimée l'une fois en année, sur la Trinité, se réunissaient pour la prière.

    Dans la hiérarchie des sommets de Crimée l'Eklizi-ressac prend la cinquième place, mais au fond du profil total des montagnes De Crimée Chatyr-Dag semble à la plus haute montagne notamment. De plateau supérieur on voit Aloushta, Simféropol, la région Bahchisarajsky, à Karabi, Demerdzhi, Babugan, Dolgorukovsky jajlu... Au temps clair, à l'entrée à Krym Chatyr-dag on peut voir même d'isthme Perekopsky.

    Mais le spectacle le plus improbable est en se trouvant sur le plateau inférieur Chatyr-Daga, regarder, comment le soleil s'assoit à la mer sur la côte occidentale de la Crimée, dans 70 km de toi! Seulement sur le sommet d'Eklizi tu comprends en effet - qu'est-ce que c'est les montagnes De Crimée, jusqu'à quoi ils sont petits sur les cartes d'école et dans les atlas, et autant velichestvenny, quand tu les regardes de la hauteur du vol d'oiseau!

    Ayant admiré beaucoup de beautés de la Crimée de montagnes, ayant fait les photos sur la mémoire, nous partons plus loin. Le chemin va sur l'est, le long de l'échine du plateau supérieur. Si la nébulosité, le vent, la température de l'air) permettent les conditions de temps (on peut faire la halte et le déjeuner directement ici. Mais on peut un peu essuyer, descendre est plus bas, et s'installer par un petit camp sur la clairière confortable avec la source, kostrishchami, et les rondins pour le repos.

    Nous Continuons notre marche. Le chemin, selon qui nous allons, est dirigé sur l'est, et seulement sur la descente à la partie forestière de la pente de Chatyr-Daga, s'écarte vers le sud. À l'entrée à la partie forestière le sentier se dédouble, droit conduit au lac Kutuzovsky, mais gauche - vers la clairière De hêtre et la source, elle et nous est nécessaire. 20 mines de la descente - et devant vous la clairière confortable pour la halte et la préparation du déjeuner ou le souper. Sur le sud-est de la clairière - la source, après lui le chemin conduit au lac Kutuzovsky.

    De la clairière De hêtre à col Angarsky un large chemin conduit pratiqué par plusieurs générations des touristes. Elle va jusqu'à la station météorologique Angarsky, mais de là déjà la route asphaltée s'approche directement à l'arrêt de trolleybus et le poste du GAI.

    Igor Russanov



    En supplément au sujet donné :

    Simféropol et les alentours
    la poutre Froide – Tash-Dzhargan – une caverne De serpent – De châtaignier - Bakla
    Nikolaevka – Littoral, le rocher Pleurant
    la vallée Salgirsky, le bois Keslersky, Dzhalman - la Pineraie
    les cavernes Rouges et les chutes d'eau
    la Maisonnette crépie d'argile - Balanovo – Dolgorukovsky jajla – la pépinière ' la montagne Froide ' - la base ' Burul'cha '

    En arrière | le Début | -ртхЁ§
    © i-simferopol.com 2005-2009. À la réimpression des documents installé sur le site, l'hyperréférence directe sur i-simferopol.com est obligatoire